Vous êtes encerclés veuillez quitter les lieux sans opposer de résistance.

Ce matin, les forces de l’ordre ont décidé de faire une petite visite surprise à bidonville#1, nettoyage au karsher. Continue reading “Vous êtes encerclés veuillez quitter les lieux sans opposer de résistance.”

Advertisements

Coming out – il me coûte d’écrire cet article mais je dois le faire.

Il y a deux jours à peine, un homme me menaçait en brandissant un couteau sous mon nez, je restais calme et et lucide, Continue reading “Coming out – il me coûte d’écrire cet article mais je dois le faire.”

Journal des sentiments et pensées, une page pour se parler et se rapprocher.

Parceque des fois, j’ai envie de parler, dire quelque-chose, juste parler, transmettre une pensée ou simplement la figer et que cela ne nécessite pas forcément de mettre un article en ligne. Venez quand vous voulez vous même partager des mots où une pensée ou recherchez simplement une compagnie. On peut tout dire et parler de n’importe quoi à n’importe quel instant ici :

Journal des sentiments et pensées, une page pour se parler et se rapprocher.
https://cybercloch.wordpress.com/journal-des-sentiments-et-pensees/

Cette nuit il a plu dans ma maison, je crois que la toiture est à refaire. Je me suis surpris à avoir cette réflexion  : si j’habitais une maison douillette et que j’avais des meubles et des biens craignant l’humidité cette nuit aurait été cauchemardesque.

Mais dans ma chambre improvisée, aucun risque, pas de papiers d’assurance à remplir, pas de travaux à envisager et cette infiltration d’eau a rafraichi l’endroit, ce qui n’a pas fait de mal.

Au final, j’ai bien dormi.

Il en faut peu pour être heureux, oui vraiment peu pour être heureux…

Écrire vrai, c’est écrire sans pudeur.

Je ne pensais pas avoir à me soucier de ce que j’écris en démarrant ce blog. Je ne pensais pas avoir à peser mes mots ou m’interroger sur l’impact de ceux-ci. Paraître polémique où non.

Je ne pensais pas être lu, tout simplement.

Alors j’ai écrit les choses comme elles sont venues, pour les dire, pour écrire vrai.

“Écrire vrai, c’est écrire sans pudeur et sans chercher la polémique mais parfois les deux se confondent.”

Êtes vous d’accord avec cette affirmation ?

Maintenant que vous savez…

Maintenant, je vous ai montré mon squat, cette ignoble et lugubre maison abandonnée, ce n’est plus un secret. Maintenant que vous savez, je  n’ose plus y retourner. Je reste sur un banc à écouter les bruits de la ville.

Et vous, vous dormez ?

A WordPress.com Website.

Up ↑

%d bloggers like this: