Un principe de communication simple comme bonjour qui fonctionne aussi pour les blogs

Il y a quelques années, je me suis retrouvé bien embêté par une question pourtant fort simple qui m’a été posée par un recruteur de la Fédération Nationale d’Achats Coopératif. [Edit correctif : il s’agissait de la Fédération Nationale d’Achat des Cadres, que vous connaissez certainement non ?]

Je postulais pour un poste de vendeur, j’étais jeune, et le recruteur m’à posé une question,  simple comme bonjour, qui m’a pourtant placé dans l’embarras.

Passé le traditionnel bonjour et les présentations coutumières lors d’un rendez-vous de genre, j’ai bien-sûr eu droit aux questions et à la dissection traditionnelle de la vie, mon œuvre, bref mon curriculum, questions desquelles je m’étais plutôt bien sorti jusqu’à ce qu’il me pose cette question :

Vous êtes en rayon, vous voyez un client potentiel arriver, comment faites vous pour attirer son attention ?

“Attirer son attention”…

Comment pouvais-je bien attirer l’attention de ce(tte) inconnu(e) que je n’avais pas forcément envie de déranger ?

Alors j’ai réfléchis… Comment attirer l’attention de ce brave client potentiel…?

Il fallait être inventif, qu’il en ait pour son argent, qu’il ne se soit pas déplacé pour rien (dépenser) ce précieux prospect.

L’imagination n’est pas ce qui me fait je plus défaut alors, très vite je me suis mis à créer des scénarios de captage d’attention :

Comment attirer un client dans mes filets :

  • Réponse a : je me mets torse nu et j’enchaîne les poses plastiques.
  • Réponse b : je chante la bohème
  • Réponse c : je le ou la menace d’une arme à feu.

J’ai donc au final appliqué toute la science psycho sociale et ma connaissance de l’humain afin de lui opposer l’ultime réponse, le secret absolu pour transformer un simple badaud des rayonnages en merveilleux clients.

J’ai vite deviné que j’avais oublié quelque chose en voyant sa moue perplexe :

– Vous pouvez peut être simplement dire “Bonjour” non ?

J’ai testé, cela fonctionne plutôt bien, la preuve ici : Bonjour (c’est peut être mon sujet préféré sur ce blog) Preuve que la simplicité est toujours payante. Merci à vous de vous êtes prêtés au jeu, vous êtes adorables.

 

Bonne fin de  journée.

Mon ascension inversée vers le minimalisme

Voici en quelques images mon parcours vers le minimalisme :

Comme tout le monde, j’ai eu un appartement douillet et confortable.

(Peut être pas aussi douillet et confortable)

J’ai tenté la fourgonnette, mobile utile, le plus drôle c’est qu’il s’agissait d’une camionnette réformee de la police.

(un peu plus douillette et confortable que celle de la photo)

Continue reading “Mon ascension inversée vers le minimalisme”

Et si le confort n’était rien d’autre qu’une prison dorée…

Quand on vit dans la rue il y a des moments où l’on se dit “j’aimerais bien rentrer à la maison et m’ allonger sur le sofa”. Il m’arrive d’avoir ce genre de réflexion, ce qui génère en moi une certaine angoisse.

Parceque ce confort, il faut le sécuriser, fermer sa porte à clef, penser à régler l’alarme, vérifier les fenêtres, le gaz, l’étanchéité du cloître.

mettre des verrous de  sur sa vie et finalement sur son cœur.” (Merci Clem).

Parceque ce confort, il faut le conserver, et pour le conserver il faut accepter d’être prisonnier Continue reading “Et si le confort n’était rien d’autre qu’une prison dorée…”

A WordPress.com Website.

Up ↑

%d bloggers like this: