N’avez vous jamais l’impression de ne pas être compris ?

Que ce soit au travers du blog ou dans votre vie n’avez vous jamais l’impression que vos lecteurs ou interlocuteurs passent totalement à côté du message que vous tentez de leur transmettre ?

21 thoughts on “N’avez vous jamais l’impression de ne pas être compris ?

Add yours

    1. Oui c’est peut être frustrant quand on souhaite faire passer un message qui nous tient à cœur mais agréable quand cela nous ouvre des horizons et peut être rassurant de penser que l’humain est construit d’une multitude d’expérience et qu’il n’y a pas de pensée unique.

      Liked by 1 person

  1. Il y a longtemps que je n’essaie plus de faire passer le moindre message ; je raconte, et les gens comprennent ce qu’ils peuvent/veulent/savent. (et parfois, dans ce qu’ils inventent il y a un truc ou un autre que j’aurais voulu dire)
    🙂

    Liked by 1 person

    1. Pour être honnête, je trouve que c’est ce qui est beau dans les échanges, l’incompréhension de deux personnes qui se retrouvent face à face avec des cultures, des acquis, des vécus différents, cette mixité, tout ce qui n’est pas compris est inconnu à découvrir, l’incompréhension est une forme de richesse,

      Liked by 2 people

    2. Et oui on invente, vous savez il m’arrive de passer des heures à discuter avec des étrangers inconnus avec qui je n’ai aucun socle linguistique commun et ça se termine en ayant l’impression de s’être compris. Alors langage corporel ou est ce qu’on a chacun de son côté interprété et inventé l’histoire que l’autre nous racontait ? Mystère…

      Liked by 2 people

  2. Oui de temps à autre comme tout le monde Cybercloch. Partager est un art bien complexe. Bien souvent entre l’émetteur et le récepteur la compréhension n’est pas la même. Alors ici-bas, par écrit cela est encore plus complexe 😉
    Je crois qu’il est des données qui ne sont pas négligeables en la matière. Afin de ne pas mal interpréter le comportement de la personne qui nous fait face, c’est l’intonation de la voix ainsi que notre positionnement corporel.

    Like

  3. Oui, oui bien d’accord Lynx errant. Je fais un certain travail pour écrire des articles plus courts qui posent des questions, comme toi. Mais rien à faire, je veux donner toutes les réponses…prendre de la place ah ah ! C’est exactement cela, je parle très peu en réalité, donc je me lâche à l’écrit. C’est vrai que tes commentaires sont aussi intéressants que le questionnement de base !

    Liked by 1 person

    1. Le minimalisme écrit est quelquefois très compliqué quand on a beaucoup à dire. Peut être qu’il faut juste faire confiance à l’intelligence humaine, tel le grand sage Patrick Bruel qui ne se cassait pas trop la nénette et laissait chanter son public lors de ses concerts. Paix sur toi et ton troupeau de moutons écossés hirondelle gracieuse.

      Liked by 2 people

  4. Très souvent mais plus hors de la blogosphère et avec un nombre de personne assez restreint. En fait, c’est assez simple, je n’aborde absolument pas certains sujets, je m’auto-censure (même pour le blog…).

    Merci pour cette question qui a le mérite d’être posée.

    Liked by 2 people

    1. Oui on s’auto censure ou au minimum, on s’auto limite parfois (peut être souvent) par protection ou ne pas tomber dans des discutions inutiles ou par timidité ou pour toutes les raisons citées dans l échange de commentaires et au final je me demande si on sait encore communiquer.

      Liked by 1 person

        1. Parfois plus dans la vie que sur le blog (pour mon cas) ce qui me fait me poser cette question, c’est qu’il m’arrive souvent ici de passer du temps avec des étrangers avec qui je ne partage pas un traître mot d’aucune langue, la communication se fait donc essentiellement par signes, langage corporel et par le ton qu’on met sur les mots qu’on emploi. Et je me fais souvent la réflexion “je n’ai pas compris un traître mot et pourtant j’ai l’impression d’avoir tout compris”

          Liked by 2 people

          1. Pour ma part, également plus dans la vie au quotidien. La communication peut effectivement s’aborder par différentes approches. Quoiqu’il en soit, nous ‘vivons’ (au niveau communautaire) d’une manière que je qualifierais d’aseptisée et de politiquement correct. Il faut être conforme à moule !

            Liked by 1 person

          2. Communautaire… Groupe replié sur lui même. Peut être est ce la même que se trouve la réponse, le politiquement correct pour ne pas faire tâche dans la communauté. Voilà pourquoi je préfère le mot peuple. 🙂

            Liked by 1 person

          3. Mdr cybercloch.

            Sais-tu que j’ai approximativement 5 pages Word de liens à publier + une feuille sur mon bureau qui correspond approximativement à 25 publications à faire également ! / lol

            Et je pars jeudi pour 5 semaines au Canada.

            Sincèrement, je ne m’en sors plus / lol

            Liked by 1 person

  5. Barf, si, mais dans ces cas là je me rappelle que les gens ont autre chose à faire que de lire en détail mes articles (la vie réelle étant plus importante) et puis de toute façon, à partir du moment où j’ai réalisé que ma meilleure amie c’était moi, les autres…c’est juste du bonus…Non ? De toute façon quand tu es trop philosophe, que tu relativises tout, tu es mal barrée pour être compris en profondeur par les autres ^^

    Liked by 2 people

    1. Ah mai si on parle philosophie c’est différent, la philosophie ce n’est pas fait pour être compris mais pour se poser plus de questions.
      Oui, en général, on n’a plus beaucoup de temps pour les autres, limite on en a plus pour soi même.
      Il m’arrive de me poser la question du temps, du temps de cerveau que je prends aux lecteurs c’est précieux quand même, d’où l’intérêt d’être sinon compris, au moins utile ou agréable. Et puis je trouve souvent les commentaires, les discutions en coulisses plus intéressantes, quand on (je) essaie pas de “calculer” la rentabilité du couple temps de lecture/utilité pour le lecteur (et pour moi) enfin, que ça tourne en discutions spontanée entre les lecteurs. C’est souvent mieux que l’article lui même. D’où l’intérêt parfois, peut être, d’écrire des articles courts et incomplèts qui laissent de la place à l’imagination du lecteur. Mais je vais m’arrêter là car je ne sais pas quoi dire pour faire trainer ce commentaire en longueur et te retenir. :D. La pelouse risque d’être mal tondue par ma faute. Allez zou, hirondelle gracieuse. (Drôle d’image quand même, une hirondelle qui tracte une tondeuse manuelle)

      Liked by 2 people

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

A WordPress.com Website.

Up ↑

%d bloggers like this: