Le food-sqatting – Ne jetez plus, laissez pour d’autres.

ATTENTION ! Ne lisez pas cet article si vous ne voulez pas apprendre des choses dégoutantes !

Vous ne l’avez peut être jamais remarqué si vous vivez sur Mars mais tous les jours, des gens font les poubelles pour manger. Vous ne vous êtes peut être jamais aperçu non plus que certaines personnes passent discrètement derrière vous au fast food ou restaurant pour finir vos restes car ils ont faim. J’en fait partie…

Gâchis alimentaire

Près de la moitié de la nourriture sur terre est gâchée / près de la moitié des habitants de la terre sont mal nourris

Ce n’est pas normal, c’est possible de l’éviter.

Participez au food squatting.

Ne jetez plus, laissez pour d’autres, n’ayez pas honte, n’ayez pas peur.

Au restaurant :

Vous êtes client :

  • vous n’avez pas terminé votre repas : Laissez vos restes sur la table en toute bonne conscience, vous rendez service à quelqu’un qui a faim et permettez aussi au personnel de justifier son travail.
  • prenez soin tout de même de porter votre plateau jusqu’à la poubelle dans ce cas, il ne faudrait pas prendre les gens pour vous domestiques non plus.
  • Pensez aussi aux agriculteurs et éleveurs qui se ruinent le dos toute l’année pour pour produire toujours plus pour toujours moins, n’y a t’il pas une belle ironie à jeter quand on y pense ?

Vous faites partie du personnel de restaurant :

  • tournez votre regard cinq minutes, après tout vous, n’êtes pas concernés et il y a bien un plateau à débarrasser à l’autre bout du restaurant non ? D’ailleurs, vous devez être un peu fatigué vous méritez peut être une petite pause, je vous l’offre.

Vous êtes gérant de restaurant et vous craignez pour vous petits sous :

Réfléchissez mieux…

  • 1 en laissant faire, vous allez réaliser dans un premier temps une très belle économie en ce qui concerne le traitement des déchets non recyclables et réduire votre budget sac poubelles d’au moins trente pour cent.
  • Bien sûr, le food-squatter ne paye pas, il n’a pas d’argent mais rien ne vous dit qu’il n’en aura pas un jour, la roue tourne vous savez… Par ce geste, vous gagnez peut-être des clients fidèles, pensez-y, soyez commerciaux.
  • N’ayez pas peur de perdre vos clients au contraire, dites leur simplement que l’humanité c’est ça, que vous auriez des remords à ne pas nourrir ces gens et que cela peut arriver à n’importe qui d’avoir faim un jour, vous serez admiré et, il est même possible que vos clients reprennent une double ration par sécurité après tout “n’importe qui cela pourrait être eux.
  • Rien ne vous empêche de dire à vos clients que c’est une mode qui vient des USA, les gens adorent les modes qui viennent des USA !
  • Vous n’avez rien à perdre dans cette histoire, le héros c’est vous !

Vous êtes food-squatter :

  • Respectez l’endroit et le personnel.
  • Débarrassez votre plateau après usage.
  • Pourquoi pas faire un peu de zèle et porter d’autres plateaux à la poubelle pour soulager le personnel et lui permettre de prendre une pause ?
  • Et habillez vous propre tout de même, vous sortez !

Elle est pas belle la vie ?

Voilà une idée qui méritait bien d’être partagée…

Advertisements

16 thoughts on “Le food-sqatting – Ne jetez plus, laissez pour d’autres.

Add yours

  1. Voila des arguments pertinents que je souhaite suivis de d’actes concrets. Pour en connaitre quelques uns, ils préfèrent donner à de la familles, des amis, une assoc non caritative dans laquelle ils sont, entretenir leur chaine de relation professionnelle dans l’espoir de prendre. Le commerçant a souvent une logique exclusive de profit et de graissage de pattes. Fort heureusement, il y a des exceptions, des “hommes” de coeur!

    Like

  2. Bonjour à nouveau, le gaspillage alimentaire est vraiment triste, je suis bien d’accord. J’ai cependant l’impression qu’il y a des améliorations ? Un voisin travaille dans un Super U et il m’a dit qu’il n’y avait presque pas de perte car les invendus ou produits proches de péremption vont à une œuvre caritative. Bien sûr cela ne veut pas dire que tous les U de France font cela…J’aime bien aussi le principe du café en attente (on paie 2 cafés et on n’en consomme qu’un en demandant que le 2eme soit réservé à un SDF qui en aurait envie dans le futur), pourquoi ne pas faire les repas en attente dans les restaurants/fast food ? Après, il est de plus en plus “acceptable” de demander des doggy bag au restaurant et j’avoue le faire presque systématiquement pour ne pas gâcher la nourriture. J’ai plutôt l’habitude de proposer un sandwich ou la moitié de ma baguette quand je vois une personne SDF car cela me semble plus pratique mais on pourrait clairement changer nos habitudes pour faciliter la vie à tout le monde ! J’ai partagé cet article sur Facebook ^^

    Liked by 1 person

    1. U je ne sais pas mais je sais que certains Leader Price ne respectent pas du tout.
      C’est bien l’idée du plat prépayé, ça peut peut être engendrer certains abus mais cet une belle initiative. Mais je me dis aussi, attention il ne faut pas que ça devienne trop facile, ce serait peut être encore mieux si ceux qui veulent en profiter rendent un service en échange, pour le principe.
      Merci pour le partage, bien que je ne pense pas que le food squatting Perce un jour, un information passe, de façon un peu détournée.

      Liked by 1 person

  3. Pourquoi ne pas améliorer la forme des poubelles pendant qu’on y est? Une forme de recyclage ou on classe les hors d’oeuvres, les entrées et les plats de résistance. Ceux ne seront plus des poubelles mais des mangeoires écologiques. La faim justifie les moyens.

    Liked by 2 people

    1. Bonjour Charef et bienvenue. Je sentirais presque un fond d’ironie dans votre retour, comme il y en a une dans mon article, ironie obligée car le système en lui même est très ironique, on est donc obligé de passer par là : combattre le feu par le feu. Alors on pourrait imaginer ceci en effet, ça ferait parler et peut être réfléchir. On pourrait aussi imaginer le système autrement, le véritable problème il est en amont, ce n’est pas à vous que je vais faire la leçon à ce sujet vous savez certainement que tout le système commercial est organisé autour de ce gâchis qui n’en est pas un pour tout le monde car au final le consommateur travail et paye pour la part qui part à la poubelle.

      Liked by 1 person

  4. Bonjour Cybercloche,
    Voilà une belle idée humaniste. Pendant un temps, je ne sais si c’est encore ainsi, il fallait mettre de l’eau de javel sur les denrées jetées afin que personne ne les récupère. Je trouvais cela honteux et très inhumain… Mais il faut dire que ce n’était pas forcément des SDF qui faisait les poubelles du supermarché, il y a toujours des gens qui profitent, ce qui explique la mesure extrême. Et puis un supérieur m’avait dit “ce qui est récupérer, c’est ce qu’on ne vend pas”…Triste réalité, le chiffre d’affaire !!!

    Liked by 2 people

    1. L’argument commercial est une foutaise puissequ’au final le consommateur lambda paye pour ce qu’il achète ainsi que pour ce qui est perdu, jeté ou volé, ils ne perdent rien et jouent sur les deux tableaux puisqu’en achetant en masse aux producteurs et fournisseurs ils ont ainsi le pouvoir de faire baisser les prix en amont. J’ai beaucoup travaillé effectivement les GSM à une époque et je pourrais vous en raconter des tonnes je n’ai aucune pitié pour ce système.
      La petite anecdote c’est qu’à une période de ma vie il y a deux ou trois ans j’ai pris des petits boulots en intérim en France, j’ai fait de la mise en rayon et autre pour des grandes surfaces. Alors je peux dire que oui maintenant il est interdit de détruire des aliments mais ça n’est pas forcément respecté, il arrive des ” accidents”.
      1 – erreur de manip et des produits sont accidentellement versés dans la benne.
      2 – les périssables viande pâtisserie etc sont parfois oubliés au soleil donc vous pensez bien qu’on ne peux plus les redistribuer ensuite (question de salubrité).
      J’ai moi même participé mais comme je suis parfois maladroit je versais les produits à côté et j’appelais mes amis maraudeurs qui venaient récupérer la bruit (chut c’est un secret).

      Liked by 2 people

      1. Depuis une loi interdit cela et oblige à ce que les invendus alimentaires soient distribués aux oeuvres caritatives mais, il y a un mais, hélas, comme il n’a pas d’intermédiaires (personne ne les récupère) entre les grandes surfaces et les oeuvres, rien ne change (j’ai creusé le sujet). Réalité ou volonté que cela n’évolue pas, je ne sais, mais c’est bien triste…
        Merci Cybercloche pour ce partage 😉 🙂

        Liked by 1 person

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

A WordPress.com Website.

Up ↑

%d bloggers like this: