Dans la série les gens formidables : violette

Dans la série des gens formidables, aujourd’hui j’ai envie de vous parler de violette, figure de proue de la résistance !

Violette, c’est une toute petite dame fluette, elle paraît très timide et je pense qu’elle l’est. Elle travaille dans un grand restaurant industriel, celui qui est représenté par un clown sensé rendre les enfants heureux : crusty burger. Toute la journée elle fait le tour de la salle, nettoie les tables, débarrasse les reliefs des clients et vide les poubelles. Elle pourrait être blasée mais non.

Au début, je me posais assez souvent chez krusty-burger pour prendre un café quand j’en avais les moyens et surtout profiter de la wifi et de l’électricité. Quand les moyens financiers se sont réduits à peau de chagrin, j’ai continué à fréquenter l’endroit, je me posais là sans rien consommer, je prenais soin de subtiliser un plateau ou de me poser à une table ou subsistaient des reliefs de repas histoire de passer pour un gentil consommateur et non pas pour un vilain squatter. Et puis, quand ma situation est devenue plus critique et que j’avais vraiment faim j’ai commencé à me nourrir de ces restes, ici ainsi qu’à d’autres endroits.

Violette à toujours eu un sourire et un Bonjour à m’offrir, et réciproquement. J’étais persuadée qu’elle ne me dénonçait pas si elle me prenait à chiper des restes, mais je ne me doutais pas de ce qu’elle allait faire par la suite…

Et puis, un jour, elle a stoppé son chariot juste devant l’endroit où j’étais sagement et discrètement installé, un sandwich disposé sur celui ci, à portée de mon bras et s’est éclipsée deux minutes.

Moi je suis resté dans le doute, je me demandais si elle avait laissé son chariot à portée par distraction ou si c’était à  dessin.  J’ai eu la réponse un peu plus tard , elle s’est dévoilée.

Les jours ont passé, j’y suis retourné et violette à commencé à s’associer à mon action délictueuse. Au début, elle se contentait de me faire un signe pour attirer mon attention sur les plateaux abandonnée et bien garnis et puis de fil en aiguille ses actes résistants sont devenus de plus en plus forts et De moins en moins discrets. Parallèlement j’ai moi même laissé la discrétion de côté, je m’affiche de plus en plus, comme une revendication ou un message pour les clients réguliers.

Quelque-chose à changé dans le petit monde de du krusty-burger du coin, violette ne se cache quasiment plus, ses actes deviennent ostentatoires, organisés et ses collègues commencent à l’imiter…

Est ce le début d’un combat ou d’une nouvelle mode ?

 

Violette, je te décerne le burger d’or de la générosité et du courage !

Advertisements

19 thoughts on “Dans la série les gens formidables : violette

Add yours

      1. Je ne pense pas que pénaliser soit la solution, à mon sens la répression ne fait jamais avancer les choses.
        il faut travailler en amont, dans l’éducation, la sensibilisation. Mais aussi faire des lois en faveur du partage et de la redistribution, et les faire appliquer.

        Liked by 2 people

          1. J’en suis très touchée.
            Pour répondre à ton autre commentaire, le problème des lois c’est qu’elles sont manipulées par les lobbyistes qui n’ont aucun intérêt à faire baisser le gaspillage, et donc à les voir appliquées (pour le peu de lois qui existe contre). Cette machine bien huilée dont tu parles encore encore plus complexe que tout ce que nous pouvons soupçonner, et malheureusement de pauvres idéalistes comme toi et moi n’y pouvons pas grand chose… D’où l’importance de changer les choses chacun à son niveau, à sa portée, comme le fait Violette et ses collègues.

            Like

      2. Le problème avec l’aspect répressif (surtout en France) c’est qu’il engendre d’autres travers. On le sait, les lois sont faites pour être contournées. Si vous punissez​ les choses seront faites en cachette et, il faudrait mettre un policier ou un observateur dans chaque point de vente ce qui engendrerait un coût qui retomberait au final sur… Vous et moi. La grosse machine est suffisamment bien huilée pour se rire des lois. (Voyez la réponse que j’ai faite à Cléa sur l’article “food squatting” experience personnelle). Oui, l’éducation. On en manque un peu en France, je le prends en pleine face aujourd’hui car je vis dans un pays bien moins riche. En France nous sommes très individualistes parceque la machine nous y pousse, pas parce qu’on est mauvais. C’est une généralité bien-sûr on ne peut pas mettre toute une nation dans le même panier. Merci pour votre passage.

        Liked by 1 person

  1. Pour certain d’entre nous, la prise de conscience est, personne n’est à l’abri de se retrouver à la rue…
    Violette est une femme de qualités mais elle devrait se méfier et rester discrète car elle pourrait bien perdre son travail. Faire de la résistance est une très bonne chose car il faut que le nombrilisme se meurt mais pas à n’importe quel prix…
    J’ai une question Cybercloche, dans quel état d’âme serez vous si elle perd son travail ?
    Pardon de vous écrire cela, je comprends votre raisonnement, votre attitude mais la réalité pourrai bien être difficile à supporter…
    Pardon encore d’être la rabat joie de service mais je ne peux me taire et vous mettre en garde me parait essentiel.

    Liked by 1 person

    1. Justement je m’en suis inquiété, je lui avais écrit un petit mot pour lui dire merci et de faire attention de ne pas prendre de risques, elle m’a répondu quelque chose qui ressemble à tout va bien.

      Liked by 1 person

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

A WordPress.com Website.

Up ↑

%d bloggers like this: